• 0687811656
  • ghab36info@gmail.com

Conférences Micro-reportage

Paraissent ici, la reprise des Publications faîtes sur la Page Facebook du G.H.A.B.

Jeudi 7 mars 2019

« La genèse du paysage d’étangs de la Grande Brenne: l’homme et son environnement au fil des siècles »

Nous avons eu ce soir droit à une bien agréable conférence dans le cadre de celles programmées par le GHAB.

Renaud Benarrous, chargé d’études en Archéologie au Parc naturel régional de la Brenne. est venu raconter l’histoire de nos étangs et paysages Brennous.

Un exposé richement documenté qui nous a appris le mécanisme de création et les origines de ces multiples étendues liquides, leur raison d’être ou de disparaître…
Renaud Benarrous en a également profité pour rétablir quelques vérités au sujet des étangs.

Il a également rendu un hommage à Daniel Audoux, un anciien du GHAB disparu trop tôt qui fut à l’origine de plusieurs découvertes sur le territoire brennou.

Renaud Benarrous est Chargé d’études en Archéologie au Parc naturel régional de la Brenne. C’est un grand spécialiste des milieux humides et de leur histoire. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet.

 

04 octobre 2018 – Conférence de Chantal Gerbaud,

Les réfugiés politique polonais en France en 1833. 

Dans le même esprit que les précédentes conférences organisées par le Groupe d’Histoire et d’Archéologie, celle du jeudi 04/10 a ravi son auditoire.

Indubitablement, le sujet de la vague migratoire polonaise de 1830 vers notre département a été bien étudié par Chantal Gerbaud.

Elle nous a brillamment exposé les origines de cette émigration, liée à une énième invasion de la Pologne par sa redoutable voisine, la Russie, son processus et la destinée que cette population.a connue. Châteauroux en hébergea 158, Buzançais 25. Nicolas Thomas a écrit un article sur cet épisode de l’histoire buzancéenne dans le bulletin du GHAB n°42.

Nombre de ces migrants polonais en France devinrent médecins, entre autres… Certains rentrèrent en Pologne plus tard.

Un moment d’émotion dans l’assistance lorsqu’une personne évoque la présence d’une tombe de porcelainier dans le cimetière de St Genou portant un nom très voisin de celui de ces migrants accueillis à Buzançais. Il pourrait s’agir d’un de ses enfants…

En tous cas, encore une agréable soirée.

06 septembre 2018 – La Résistance dans l’Indre et la libération du Département.

Pour les conférences mensuelles du Groupe d’Histoire et d’Archéologie, c’était aussi la rentrée ce soir jeudi 06 Septembre, avec un exposé de Gilles Groussin la Résistance dans l’Indre et la libération du département, le 10 septembre 1944.

Après avoir évoqué la montée en puissance des différents mouvements de résistance dans la région et notre département, il a abordé le sujet du passage de plusieurs colonnes allemandes en août 1944 Et il a forcément retracé les heures tragiques vécues par Méziéres en Brenne, Ste Gemme et Buzançais le 30/08/1944.

Une cinquantaine d’auditeurs étaient venus assister à cette conférence.

????????????????????????????????????

07 juin 2018 – Conférence de Victorine Mataoutcheck

C’était la dernière conférence du Groupe d’Histoire et d’Archéologie de Buzançais pour la saison 2017/2018.

Elle était animée par Victorine Mataoutcheck, archéologue spécialiste du bâti à l’Institut national de recherches archéologiques préventives. Elle a été impliquée dans plusieurs campagnes de fouilles portant la basse – cour de l’abbaye fortifiée de Méobecq.

L’abbaye St Pierre de Méobecq a été construite à partir du 11ème siècle et a subi des transformations multiples jusqu’au 15ème siècle.

L’archéologie du bâti relève du même postulat de départ que l’archéologie de l’enfoui. L’analyse de la stratification d’un bâtiment révèle la mise en œuvre d’une construction et de ses transformation jusqu’à l’état qu’il présente aujourd’hui…

C’est une discipline assez nouvelle qui consiste à lire les murs et découvrir les évolutions d’une construction étudiée, son histoire et celle de ses bâtisseurs.

C’est cette expérience que Victorine Mataoutcheck, a racontée durant une heure à 70 à 80 auditeurs très attentifs, puis répondu à de nombreuses questions sur ses méthodes de travail, notamment en termes de datation des différentes constructions et reconstructions.

Encore une conférence bien passionnante. Après une pause estivale, les conférences mensuelles du GHAB reprendront en septembre.

Victorine Métaoutcheck

03 mai 2018 – Conférence de Jean-Pierre Surrault sur le Grenier à Sel de Buzançais

C’est devant un auditoire de 70 personnes que Jean-Pierre Surrault (Président de l’ Académie du Centre) nous a raconté l’histoire du Grenier à Sel de Buzançais et de la Gabelle, impôt sur le sel, de la Guerre de 100 ans à la Révolution de 1789. Bien évidemment qui parle de Gabelle doit également parler de faux-sauniers et de gabelous…, de bagne et de bagnard.

Durant 1H30, Jean-Pierre a partagé les résultats de son travail de recherche avec une salle vivement intéressée.

En juin, Victorine Mataoutchek de l’INRA viendra nous parler du travail archéologique qu’elle a mené sur l’Abbaye de Méobecq.

Et puis, ce sera la pause estivale…

 

Jean-Pierre Surrault

05 avril 2018 – Conférence de Marc de Pouget , Ancien conservateur des Archives de l’Indre.

« De Lancosme au Moyen-Orient, les aventures de deux Ambassadeurs sous Henri III et Henri IV »

La conférence de Marc du Pouget « De Lanscosme au Moyen-Orient » ou les aventures de deux ambassadeurs sous Henri III et Henri IV dans l’Empire Ottoman, proposée par le Groupe d’Histoire et d’Archéologie de Buzançais a été un nouveau succès.

70 personnes étaient venues prendre connaissance des recherches de Marc du Pouget sur les tribulations de Jacques Savary de Lancosme, natif de Vendoeuvres (36) tombé en disgrâce, peut-être avec l’aide de son neveu éloigné, François-Savary de Brève, qui fût lui plus brillant à Constantinople après qu’il ait succédé à son parent. Il fut l’un des premiers à tisser des relations favorisant l’enracinement de la présence française en Méditerranée orientale…

Ainsi s’achevait une semaine très active pour le GHAB qui jeudi 04/04/2018 a emmené les élèves de CM2 de l’Ecole Raoul Janvoie sur le parcours du Buzançais historique et qui l’après-midi du 05/04/2018 a organisé une visite de l’usine IFB Réfractories, pour ses membres. Rappelons que l’ancêtre de cette entreprise leader européenne de la brique réfractaire n’était autre que les Produits Siliceux, entreprise centenaire de Buzançais.

Merci à Didier Pessiot, son PDG et Bruno Bourdin, qui y est contremaître d’avoir permis cette intéressante visite.

L’image contient peut-être : 19 personnes, personnes assises
L’image contient peut-être : 7 personnes
L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur
L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur
L’image contient peut-être : 6 personnes

 

01 mars 2018 – Conférence de Georges Bourdeau. La Tapissserie de l’Apocalypse du Château d’Angers.

C’était le Jeudi 01/03/2018 dans la salle de cinéma du Centre Culturel Jean Bénard.
Georges Bourdeau était venu de Corrèze pour nous raconter et nous décrypter « La tapisserie de l’Apocalypse du Château d’Angers ». Véritable fresque de 140 m de long sur 6 de haut, ce chef d’œuvre faisant figure d’une bande dessinée avant la lettre évoque l’Evangile selon St Jean, mais pas seulement.
Louis Ier d’Anjou, fils du Roi Jean le Bon, frère du Roi Charles V et de Jean, Duc de Berry, passa cette commande en 1375. Les différents tableaux que la tenture propose mêlent les écrits bibliques de St Jean aux difficultés de la France de cette époque (instabilité politique, peste noire qui anéantit un tiers de la population, guerre de 100 ans). Et souvent le Mal, a le visage d’Edouard III ou du Prince Noir.
C’est avec beaucoup d’humour et une grande érudition que Georges Bourdeau nous expliqué une bonne part de cette oeuvre magnifique et mis à jour sa destination véritable.
A voir sur Internet : https://www.youtube.com/watch?v=_r-cMfwS570

 

 01 Février 2018 – Conférence de Christophe sur les Peintres de l’Ecole de Crozant.

04 janvier 2018 – Conférence d’Isabelle Hannequart

 

Le cru 2018 des conférences du Groupe d’Histoire et d’Archéologie de Buzançais s’annonce prometteur.

Ce soir jeudi 04 janvier, Isabelle Hannequart a ravi son auditoire avec sa présentation passionnée et passionnante de la vie de Sarah Carith-Rancy, appelée dans les années 30, La Dame du Cirque de St Lactencin.

Venue habiter par hasard, avec ses parents à St Lactencin Isabelle finit par découvrir que sa maison avait été occupée par Sarah Caryth, danseuse de music-hall, dresseuse de serpents et de fauves, antiquaire et diseuse de bonne aventure à la fin de sa vie. Isabelle se sent alors comme choisie par Sarah pour raconter son histoire et restaurer sa mémoire.

Isabelle Hannequart mène alors l’enquête et retrace le parcours de la petite fille de famille bourgeoise très tôt attirée par le monde du cirque mais qui attendra sa majorité pour fausser compagnie à sa famille à l’exception de ses deux grands-mères, l’une à St Benoît du Sault et l’autre à St Lactencin où Sarah débarque un beau jour de 1933 avec ses lionnes. Artiste aux multiples facettes,

Sarah Caryth-Rancy s’est produite dans toute l’Europe et fit sensation sur la scène de l’Apollo à Châteauroux en produisant un spectacle le buste seulement vêtu de son boa ou encore en faisant poser des dents en or à son lion, Prince qui s’était blessé.

A Buzançais, elle venait régulièrement acheter de la viande dans la rue Haute des Remparts pour nourrir ses fauves.

Isabelle Hannequart a découvert une quarantaine d’adresses différentes à cette grande voyageuse qui ira habiter à St Benoit du Sault avant de s’éteindre à la clinique St François à l’âge de 82 ans en 1979. Elle cheminera alors encore une dernière fois, car d’abord inhumée à St Benoît du Sault, elle finira par rejoindre sa dernière demeure au cimetière St Denis de Châteauroux.

C’est cette vie de femme « libre, affranchie et indomptable » qu’était venue nous compter Isabelle Hannequart ce soir. Elle l’a également relatée dans un livre, La Dame du Cirque.

La prochaine conférence organisée par le Groupe d’Histoire et d’Archéologie de Buzançais aura lieu le jeudi 01 février.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

30 Novembre 2017 – Conférence d’Olivier Prisset:

 

 

La saison 2017 des conférences du Groupe d’Histoire et d’Archéologie de Buzançais s’est achevée ce jeudi soir 30/11 avec une très intéressante conférence animée par Olivier Prisset, sur le rôle de la dynastie des architectes Dauvergne dans la construction ou la restauration des bâtiments religieux dans l’Indre au XIXème et XXème siècle.

Parmi ces édifices, il eût l’Eglise de Buzançais, inachevée.

Olivier Prisset, doctorant en Histoire de l’Art qui prépare une thèse sur Alfred, Henry et Louis Dauvergne (1851 – 1937), Expansion et réussite familiale d’une agence d’architectes, qu’il soutiendra en 2019, a ravi son auditoire en évoquant le rôle majeur des Dauvergne sur le patrimoine religieux de l’Indre et notamment sur celui de Buzançais.

Encore une agréable conférence, de bonne augure pour la prochaine saison.

La prochaine, … le 04 janvier 2018, même lieu, même heure…,

https://www.facebook.com/groups/108563295846199/permalink/1492193680816480/